Pouvoir d'achat des personnes handicapées - 22/02/2018

jeudi 22 février 2018

 

Pouvoir d’achat : le Gouvernement s’en prend au porte-monnaie des personnes handicapées.

 

Le groupe Nouvelle Gauche relaie la colère des associations de défense des personnes handicapées.

 

Votée à l’article 63 de la mission solidarité, insertion et égalité des chances du PLF 2018, la fin de la prise en compte des pensions d’invalidité et des rentes AT-MP dans le calcul de la prime d’activité représente, depuis le 1er janvier, une perte sèche de pouvoir d’achat pour des milliers de travailleurs en situation de handicap qui touchaient jusqu’à présent un complément de revenu.

 

Lors du débat budgétaire, le groupe Nouvelle Gauche a alerté de nombreuses fois sur l’iniquité d’une telle mesure. Le Gouvernement nous avait alors opposé un argument fumeux : puisque le taux de recours à ce droit était faible, il fallait le supprimer.

 

Après l’harmonisation à la baisse du complément de ressource avec la majoration pour la vie autonome, il s’agit là d’un nouveau mauvais coup porté aux personnes handicapées.

 

Après les retraités qui, depuis le 1er janvier, subissent de plein fouet la hausse de la CSG, ce sont désormais les personnes handicapées qui se rendent compte d’une bien triste réalité : pour financer ses cadeaux aux plus riches, le Gouvernement sacrifie le pouvoir d’achat des plus fragiles.

 

_____________________________

 

Ericka Bareigts & Boris Vallaud, porte-paroles du groupe Nouvelle Gauche – 22/02/2018

 

 

 

 

RESEAUX SOCIAUX

Facebook