Décentralisation : Le nouveau visage de la France

vendredi 5 octobre 2012

Le nouveau visage de la France

 

Le nouvel acte de la décentralisation est un levier essentiel du redressement du pays. A force d’ajouts sans cohérence, notre système territoriale et administratif avait perdu sa lisibilité depuis le grand bond en avant des lois Defferre. Les annonces du président de la République devant les Etats généraux généraux de la démocratie territoriale vont permettre de lui rendre ses lettres de noblesse.
 

C’est d’abord la remise en ordre des compétences et des financements qui permettra de rendre son efficacité à l’action publique aujourd’hui enchevêtrée entre une multitude de structures. C’est ensuite le grand ménage dans les normes qui entravent les acteurs territoriaux dans leurs initiatives. C’est surtout le droit reconnu aux collectivités territoriales d’expérimenter des solutions novatrices tant dans leur organisation que dans le domaine règlementaire. C’est enfin une avancée démocratique avec la réforme du mode de scrutin cantonale qui appliquera la parité et la fin du cumul des mandats qui donnera toute leur place aux élus locaux.
 

En s’appuyant sur la responsabilité des collectivités territoriales, en leur donnant le pouvoir de les assumer pleinement, en les reconnaissant comme des partenaires à part entière de l’Etat, le projet présidentiel dessine sa vision de la France. Moins uniforme, mais plus unie.  

 ____________________________

Communiqué de Bruno Le Roux, président du groupe socialiste, républicain et citoyen à l'Assemblée nationale - 05/10/12

RESEAUX SOCIAUX

Facebook