Gratuité des masques partout et pour tous !

La proposition de résolution que nous avons déposée le 28 avril, en prévision du débat relatif au déconfinement, comportait une mesure de justice face au risque sanitaire : la gratuité des masques.

Pour l’heure, tel n’a pas été le choix du gouvernement qui a a certes encadré les prix, mais à des niveaux dix fois supérieurs à ceux qui étaient pratiqués avant la crise et uniquement pour les masques à usage unique.
  • De plus, cet encadrement du prix des masques chirurgicaux devait prendre fin le 23 mai. Boris Vallaud et Valérie Rabault ont alerté le gouvernement sur ce sujet, sans réponse dans un premier temps.
Vendredi 22 mai, sous la pression des députés socialistes et apparentés, le gouvernement a modifié à la dernière minute son décret d’encadrement du prix des masques pour le prolonger jusqu’au 10 juin.
  • C’est le minimum mais comme le montre une étude de 60 millions de consommateurs, le budget en masques peut représenter jusqu’à 100 euros mensuels pour une famille ayant deux enfants. 
  • C’est inaccessible aux foyers les plus pauvres. Les masques étant un bien essentiel à la santé publique, ils doivent être accessibles gratuitement, partout et pour tous comme l’a rappelé Boris Vallaud, député des Landes, lors des questions d’actualité.
Accessibilité