Minima sociaux : la question au Gouvernement de Christine Pires-Beaune

 

Christine Pires Beaune : « Il y a quelques temps le Président de la République a tenu des propos scandaleux concernant les aides sociales : ‘’On met un pognon de dingue dans les minimas sociaux, les gens sont quand même pauvres’’. Si l’on compte les  3,5 milliards avec la suppression de l’ISF et les 1,9 milliards avec la création de la flat tax, le voilà, le « pognon de dingue » au service de quelques-uns et non en faveur du ruissellement qui ne viendra jamais »

 

 

Accessibilité