Lettre #47 – Protégeons les kurdes !

Chers toutes et tous,
Cette semaine, nous avons débuté le marathon budgétaire qui va durer jusqu’à fin décembre. S’il fallait résumer les 80 articles du projet de loi de finances pour 2020 (326 pages) et les 64 articles du projet de loi de financement de la sécurité sociale (198 pages) en 3 idées, les voici :

  • Les Français les plus pauvres ne vont pas bénéficier du pouvoir d’achat découlant des baisses d’impôt du Gouvernement car ces baisses d’impôt ne les concernent pas. Ainsi, 5 millions de foyers, qui ont pourtant moins de 900 euros par mois (pour un célibataire)  n’auront pas un euro de plus via la suppression de la taxe d’habitation. 22 millions de foyers, qui ont moins de 1 375 euros par mois, n’auront pas non plus un euro de plus avec la baisse d’impôt sur le revenu : ces foyers ne payant pas l’impôt sur le revenu, ils ne bénéficient par conséquent pas de la baisse proposée par le gouvernement.
  • Le Gouvernement opère de nouvelles coupes budgétaires sur l’hôpital : l’an dernier, il a demandé 3,8 milliards d’euros d’économies à l’hôpital. En 2020, il va leur demander encore 4,2 milliards d’euros d’économies, alors même que 200 services d’urgence sont en grève depuis le mois de juin, ce qui est une première
  • Le Gouvernement fait payer ses annonces « gilets jaunes » par la Sécurité sociale. Ceci signifie que le coût des annonces gilets jaunes vient en déduction des recettes de la Sécurité sociale. En d’autres termes, le gouvernement réduit de 3,5 milliards d’euros les ressources de la sécurité sociale.

Sur tous ces sujets, vous pouvez compter sur notre mobilisation
Bonne lecture,
Amitiés socialistes,

Valérie Rabault
Députée de Tarn-et-Garonne,
Présidente du groupe Socialistes et apparentés à l’Assemblée nationale

 

Retrouvez l’ensemble de la lettre d’information en cliquant ici

Accessibilité